Sélectionner une page

Blépharoplastie moderne

par | Mar 31, 2020

    La blépharoplastie est la chirurgie de rajeunissement du regard. Les indications portent sur la paupière du haut, mais aussi sur la paupière du bas.

Les gestes classiques de blépharoplastie :

– La blépharoplastie supérieure : le chirurgien évalue l’excès cutané, sans « sur » correction. Le chirurgien enlève la peau en excès pour ensuite mettre des points à l’intérieur de la peau. Ces point sont peu visibles, ils permettent une cicatrisation en 8 jours.

J’ai eu la chance d’apprendre cette chirurgie avec l’outil laser. Cela permet de découper sans saignement et sans oedème. Cela permet une récupération plus rapide qu’en technique conventionnelle, bien sûr nous pouvons aussi réaliser ces opérations selon la technique conventionnelle.

– la blépharoplastie inférieure :

     Au niveau de la paupière supérieure, il s’agit principalement d’un excès cutané, voire d’une perte du volume graisse. A la paupière inférieure, en revanche, il s’agit d’une chirurgie il faut généralement enlever la poche graisseuse.

   Là encore, sans excès, je réalise cette intervention par voie conjonctivale. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de cicatrice visible à l’extérieur. Cela évite également la principale complication de cette intervention. Complication, jamais rencontrée en plus de 20 ans d’exercice, qui est l’oeil rond.

En effet, il faut respecter la peau à la partie inférieure de la paupière. Grâce à l’incision laser la cicatrice est donc à l’intérieur de la paupière et nous pouvons aborder la poche graisseuse en excès qui est souvent triple.

Il est alors possible réséquer à la carte, pour annuler l’effet de bombé au niveau de la paupière. Dans quelques cas, il est possible de redraper la peau en enlevant une zone très superficielle de peau.

Je déconseille de décoller et de retirer une quantité importante de peau pour éviter le phénomène d’oeil rond.

La réinjection de graisse

       Associé à ce geste, depuis de nombreuses années les chirurgiens plasticiens ou oculoplasticiens associent une réinjection de graisse (lipofilling) pour compenser le volume.

En effet, l’ensemble du visage s’atrophie en raison d’une perte graisseuse. C’est d’ailleurs la principale cause de vieillissement. Ce concept n’échappe pas au pourtour de l’oeil. Ainsi lors de l’intervention, je prélève aussi de la graisse qui est autologue (du patient), ce qui est un avantage majeur. Cette graisse est ansuite réinjecte dans les zones creuses.

Il s’agit  soit de la technique de nanofat, c’est-à-dire une graisse qui a était liquéfiée pour laquelle nous cherchons un effet proche de celui obtenu par les injections de cellules souches qui régénèrent la peau.

Ou bien, par lipofilling par micrograisse, c’est-à-dire une graisse très fine et liquide qui permet de venir remplir la zone sans effet de surcharge.

Ou alors, par un lipofillling classique qui sera généralement plus adapté aux contours à l’extérieur de la zone de la paupière comme les pommettes ou les tempes pour redonner du galbe à une zone qui s’est affaissée.

       Nous comprenons ainsi, que la chirurgie des paupières est maintenant une chirurgie de spécialiste, j’ai la chance de pratiquer de nombreuses interventions dans le cadre de mon activité chirurgicale sur ce sujet ce qui permet d’avoir une vision globale de la zone.

La chirurgie des paupières nécessite généralement une semaine de convalescence. Les fils seront légèrement visibles, nous les retirons au bout de 8-10 jours. Au niveau des oedèmes autour de la zone opératoire, quelques jours permettent de récupérer. Il est alors obtenu un résultat souvent époustouflant après quelques semaines.

Nous restons à votre entière disposition pour toute information complémentaire sur ce sujet.

 

 

 

Vidéos du Dr SMARRITO