Dr SMARRITO I chirurgien esthétique FMH

MEDECINE REGENERATIVE

Un univers d'excellence en chirurgie esthétique

La médecine régénerative en Suisse.

Notre équipe est à votre disposition pour mettre en place une stratégie concernant la médecine régénérative. La médecine régénérative est en plein essor, à l’heure actuelle en Suisse il vous est proposé d’utiliser les cellules souches dans les applications d’esthétique. Il est ainsi possible d’utiliser les cellules contenues dans la fraction vasculaire stromale pour améliorer la qualité de la peau. De plus, ces procédures cliniques bénéficient de nombreuses publications avec des faisceaux d’arguments concernant l’éclaircissement des tâches. Ainsi, elles peuvent être utilisées pour les zones comme le cerne. L’usage des cellules souches est strictement réglementée par Swissmedic. Il est aussi possible de stocker les cellules souches, entre 10 et 30 ans, dans le but d’un usage esthétique dans le cadre thérapeutique pour le futur. Actuellement en revanche, l’utilisation de la médecine régénerative pour traiter une maladie est strictement encadré par des protocoles de recherche.

Un monde scientifique en mouvement. Pourquoi croire en la médecine régénerative ?

Le chirurgien a une approche scientifique du sujet, c’est dans ce cadre qu’il ne fait pas de culture cellulaire. La culture cellulaire est une technique permettant de démultiplier le nombre de cellules souches. Des études sont en cours pour prouver sont innocuité. Le simple stockage et transfert lui, ne comprend pas de manipulation importantes des cellules garantissant ainsi une sécurité identique au simple transfert graisseux, qui est réalisé en routine depuis plus de 20 ans dans le cadre du lipofilling.

Stockage : 10 à 30 ans ?

Le Dr. Smarrito est expert en matière de chirurgie régénerative, il travaille sur ce sujet depuis plus de 15 ans. Il a commencé sa carrière en France, où il travaillait déjà avec une grande expérience en matière d’adipose Stem cells (issues de la graisse). À l’heure actuelle, il est possible de les stocker grâce à mini prélèvement. Ce mini prélèvement s’apparente à une mini liposuccion, nous avons besoin d’environ entre 100 et 300 ml de graisse pour pouvoir isoler les cellules qui sont contenues dans la graisse. Ainsi, une fois isolés, elles sont stockées dans une banque de biotechnologie en Suisse, pour garantir leur usage sur une période de 30 ans.

À l’heure actuelle, l’usage est esthétique et de nombreux articles concorde sur le fait que les prélévements stockés pourront permettre de réaliser les réparations d’organes et de traitements de maladies.  La recherche évolue très rapidement. En revanche, la législation est très stricte, aujourd’hui il n’est pas possible d’injecter dans les veines dans le cadre thérapeutique. Il est à noter aussi que de nombreuses publications de chirurgie esthétique déclare l’intêret de cette technologie, notamment pour la cicatrisation des plaies chroniques. Ces méthodes sont déjà utilisés dans d’autres pays pour la réparation des cartilages, comme ceux des cartilages du genou.

Cet usage n’est pas autorisé en Suisse, qui reste prudente sur les indications médicales.

Comment se déroule le prélèvement pour cette médecine régénerative cutanée ?

Une première consultation est nécessaire avec le médecin qui vérifiera l’absence de contre-indication. En effet, certaines contre-indications existent par rapport au stockage, comme des sérologies positives ou bien des maladies chroniques. Par ailleurs, il faut pouvoir avoir suffisamment de graisse pour réaliser un prélèvement. Le prélèvement peut être réalisé à différentes zones du corps comme le genou, la culotte de cheval, le ventre. Le docteur sera à même de vous expliquer la zone la plus discrète et la plus efficace pour le stockage.

La technique peut être réalisée en ambulatoire (c’est à dire sans hospitalisation) et le patient peut choisir entre anesthésie générale ou anesthésie locale.

Quelle quantité de cellules faut-il stocker ?

La réponse est simple, le maximum possible. Sachant qu’il y a des variations entre les individus, nous pensons que, dans le point de vue scientifique, il est préférable de stocker les cellules souches le plus jeune possible. Cela dit, il est intéressant de stocker à un âge plus avancé, à condition que la maladie qu’on voudra traiter dans le futur ne soit pas encore en place.

Nous stockons des cellules souches issues de la graisse. Elles sont différentes de celles issues du sang (hématopoïétique) ou bien de celles prélevées sur l’os. Le prélèvement est d’ailleurs beaucoup plus confortable au niveau de la graisse, les patients généralement ne sentent rien du tout dans le post opératoire, l’arrêt de sport est de quelques jours et n’ont généralement que très peu de bleus selon la technique mise au point par notre docteur, qui a longtemps été responsable des traitements par thérapie cellulaire à la clinique La Prairie dans le cadre de l’esthétique.

Il n’y a quasiment pas de convalescence à prévoir dans cette technique. Une fois la graisse prélevée, un point qui partira tout seul au bout de une semaine est mis en place ainsi qu’un léger pansement étanche. Les souches techniques par la banque de biotech Suisse et sont stockées. Un rapport est ensuite adressé avec le nombre de boîtes de stockage entre 5 et 10 et la vitalité des cellules souches. Un certificat est remis au patient puisque les cellules souches appartiennent au patient lui-même et non à l’opérateur.

« Protégez dès maintenant votre capital santé en stockant vos cellules souches. Réinjection de cellules souches : Découvrez la procédure anti-age cutanée la plus efficace actuellement. »

Docteur SMARRITO

Chirurgien esthétique FMH

PRENDRE UN RENDEZ-VOUS DE CONSULTATION POUR STOCKER VOS CELLULES SOUCHES >>>

Quel usage peut-on d’ores et déjà avoir en réngération en Suisse ?

En Suisse, il est possible d’utiliser les cellules souches et le praticien expliquera aux patients les possibilités de régénération cutanée. Le résultat est très démonstratif au niveau de la structure de la peau. En effet, les publications ont démontré que la trophicité était très nettement améliorée par l’usage des cellules souches. La trophicité comprend la qualité de la peau, l’épaisseur de la peau, la production de collagène et la néovascularisation.

Grâce au pouvoir de différenciation et de régénération des cellules souches, la peau est ainsi restaurée. Il s’agit donc d’une véritable régénération mais aussi d’une prévention par rapport au vieillissement. Les publications mettent aussi en évidence à l’heure actuelle l’intérêt des cellules souches, pour diminuer la présence de tâches cutané, et des publications montre aussi la diminution des effets nocifs du soleil grâce à l’injection des cellules souches.

Quelle zone peut-on traiter en médecine esthétique ?

À l’heure actuelle, en esthétique il est possible de traiter le visage, le décolleté, les mains et toutes les parties cutanées concernées par le photo vieillissement. Ainsi, il est possible de traiter toutes les zones cutanées exposées au soleil pour diminuer le vieillissement cutanée. La zone cutanée du cerne peut être améliorée par le Nanofat, contenant des cellules souches.

Il s’agit bien de réaliser la technique la plus performante au niveau cellulaire anti-aging. Actuellement, les souches ne sont pas injectées dans les veines, en Suisse, ni au contact des organes en dehors d’un cadre de recherche strict. De même, les cellules souches ne sont pas réinjectées en Suisse au niveau de la cicatrisation des tendons ou de la réparation des cartilages, comme ceux du genou. La recherche avance, des faisceaux d’arguments sécuritaires seront accumulés, les autorités pourront prendre en considération le fait d’autoriser les cellules souches dans le cadre purement thérapeutique dans le futur.

Quel résultat attendre avec les cellules souches ?

Le chirurgien, ayant une grande expérience du sujet, propose d’utiliser les cellules souches dans le cadre de la chirurgie ou bien de la médecine esthétique. Traiter un patient n’est pas seulement utiliser un outil ponctuel. Ainsi, nous recommandons une prise en charge globale de la patiente avec une consultation permettant d’établir les diagnostics et une véritable stratégie utilisant tous les outils modernes.

Ainsi, si votre idée est d’utiliser les cellules souches d’un point de vue esthétique, notre équipe pourra vous conforter dans cette voie ou bien vous proposer une stratégie plus simple et moins chère. En effet, l’usage des cellules souches engage des coûts très importants car il faut réaliser des mini gestes de chirurgie, avoir une grande compétence et par ailleurs, le travail en laboratoire ainsi que le stockage sont plutôt onéreux.

En revanche, les cellules souches peuvent tout à fait se combiner ou venir en complément de traitements réalisés à la clinique, comme par exemple le laser Picosure pour enlever les tâches et ainsi avoir un résultat global sur une stratégie d’embellissement à partir de la quarantaine.  À noter qu’il n’y a pas d’âge pour stocker les cellules souches, nous pouvons dire que le plus tôt est probablement le mieux.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez vous adresser sur le site de Swissmedic, qui explique les données réglementaires d’usage des cellules souches, ou bien prendre un rendez-vous de consultation avec le Dr. Smarrito.

Tarifs des traitements par cellules souches

Il y a de nombreuses variantes en matière de réinjection. Variation de zones de traitement et variation de thérapie concernant l’utilisation des cellules souches en esthétique.

Il n’est pas possible de donner un tarif à distance, d’autant que le tarif doit comprendre l’acte chirurgical, les différentes consultations, les réinjections et enfin l’hospitalisation, généralement d’un jour, pour mettre en place cette méthode. C’est principalement le stockage, avec les années de stockage, qui impacte le volume financier. À la suite de la consultation, vous obtiendrez un devis très précis concernant votre stratégie en matière de cellules souches.

Le message du Docteur stéphane SMARRITO

J’utilise les injections de cellules souches, uniquement pour l’esthétique. Bien souvent, en complément d’autres procédures comme le laser, le traitement du cerne pigmenté ou le lifting. En revanche, je conseille à mes patients de stocker les cellules souches pour les thérapies futures.

Docteur Stéphane SMARRITO

Chirurgien esthétique FMH SUISSE

Chirurgie esthétique

Médecine Esthétique

Lasers Esthétiques

Médecine Régénérative

5/5 - (2 votes)
Une question ? Planifions un call