Sélectionner une page

Détatouage d’un tatouage bleu…

le détatouage des tatouages bleus en exclusivité à Lausanne.

Clinique leader suisse du détatouage des couleurs

Découvrez pourquoi notre laser est unique en matière de détatouage des couleurs

Détatouage d’un tatouage bleu : une affaire de pigment…

           Le détatouage d’un tatouage bleu est spécifique. En effet, pour détatouer du bleu dans un tatouage, il faut se référer à la chimie du pigment. De plus, le détatouage du bleu suit à un tatouage artisitque nécessite une longueur d’onde en laser spécifique. Les encres utilisées pour effectuer un tatouage bleu sont multiples. Actuellement, l’utilisation des pigments naturels dans les encres de tatouage manufacturées est rare. La plupart des encres bleus incluent des pigments issus de la synthèse chimique.

Les pigments minéraux bleus sont nombreux. Parmi eux, on peut citer les suivants :

Le lapis-lazuli contient principalement de lazurite, composée d’aluminium, de sodium et de silicium. Sa formule chimique est (Na,Ca)8 [(AlSiO4)6 (SO4,S,Cl)2]. Il donne un bleu intense et vif. C’est un pigment naturel.

L’azurite est un carbonate de cuivre de formule Cu3(CO3)2(OH)2. Il s’agit d’un bleu méditerranéen.

Le bleu de cobalt est un oxyde d’aluminium et de cobalt de formule Al2CoO4. Il est aussi connu sous le nom de Pigment blue 28. Sa couleur est un bleu profond, légèrement violet.

Le bleu d’Égypte est un silicate de cuivre et de calcium de formule CaCuSi4O10 obtenu par synthèse. Il est aussi nommé Pigment blue 3.

Le bleu de Prusse est un ferricyanure ferrique de formule Fe4[Fe(CN)6]3

Outre les pigments minéraux, les phtalocyanines, en particulier le phtalocyanine de cuivre, sont une classe de pigments organiques très utilisés dans les encres bleues. Les phtalocyanines sont des composés très stables. Ils résistent à la lumière, à la chaleur ainsi qu’aux bases et aux acides.

détatouage - laser picosure - 3 séances sur les couleurs / nombre de séances prévues imprévisible.

Le tatouage bleu : nécessité d’une approche spécifique du détatouage maîtrisée par les centres lasers RIVIERAclinic.

Tatouage bleu : Quel laser utiliser pour détatouer le bleu ?

Le traitement laser est la méthode de référence pour éliminer les tatouages et a fortiori, les tatouages bleus. Cependant, tous les lasers ne se valent pas pour faire disparaitre des pigments bleus. Il faut en revanche une parfaite maîtrise de la technologie pour détatouer un tatouage bleu.

Ainsi, les lasers de dernière génération (ceux à votre disposition à la RIVIERAclinic) délivrant une forte énergie dans un temps très court sont les plus efficaces comparés aux traditionnels laser Q-Switched. Grâce à leur durée de pulsation de l’ordre des picosecondes, les particules de pigments sont fragmentées par photo thermolyse et photoaccoustique sans endommager les tissus alentours. Ensuite, la phase de cicatrisation est ainsi plus courte permettant d’effectuer les séances suivantes plus rapidement que lorsqu’un laser Q-Switched est employé.

Les bénéfices du laser picosecondes sont ainsi multiples : moins de séances sont nécessaires et la phase de cicatrisation est réduite.

En plus du type de laser (picosecondes vs. nanosecondes), la longueur d’onde d’utilisation est aussi très importante. En effet, les lasers de longueur d’onde 755 nm (Alexandrite) et 532 nm sont les plus performants que les lasers Nd : YAG 1064 nm.

Dans quels cas le détatouage des encres bleues est délicat ?

Détatouage et virage du pigment au passage du laser, implication dans le détatouage des couleurs

         Certaines encres bleues contenant du dioxyde de titane, pigment blanc peuvent noircir immédiatement au passage du laser. Cela rend le détatouage difficile. A noter, que le virage de couleur est dû à la réduction d’atome de titane IV en titane III. Outre cet aspect d’ordre esthétique, ce pigment blanc absorbant très peu la lumière du visible, les traitements laser actuels à 532, 755 et 1064 nm sont peu efficaces.

Future interdiction du tatouage bleu par l’union européenne.

Faut-il détatouer les tatouages de couleur en urgence ?

Non bien sûr. Il ne faut pas détatouer les tatouages existants. La suisse n’a pas émis de recommandation vis-à-vis des directives européenne (à l’heure de cet article d’information). Le retrait de 4000 substances est daté pour 2021, avec un délai pour le bleu et le vert à 2023. Il est fort à parier que les restrictions de pigments concerneront aussi la Suisse. Lien vers la législation européenne.

D’un point de vue du médecin, le retrait de produits dangereux ou cancérigènes est toujours reçu de manière positive. En revanche, en l’absence de solution de remplacement, il est illusoire de croire que la couleur sera bannie dans les tatouages. En effet, les tatouages font parti de l’histoire de l’humanité. Même si nous aimons le style black pink parfaitement maîtriser dans notre région, il est peu probable que les tatouages japonnais ou old school soient abandonnés.

Pour un centre laser, notre inquiétude va surtout vers l’usage de pigments artisanaux ou trouvés sur internet qui rendent le détatouage plus difficile. De même, les tatoueurs professionnels maîtrise la profondeur et l’hygiène du tatouage. L’interdiction pourrait voire émerger des pratiques douteuses.

De nouveaux pigments conformes seront trouvés par les fabriquants, en tant que spécialiste du détatouage laser couleur, nous étudions actuellement les réactions des pigments organiques au détatouage… affaire à suivre.

 

Références bibliographiques sur le tatouage bleu et son détatouage.