Sélectionner une page

OTOPLASTIE I Chirurgie des oreilles décollées

La chirurgie des oreilles décollées sous anesthésie locale pour un résultat naturel sans risque…

L’otoplastie, une opération possible à toute âge.

       L’otoplastie est la correction des oreilles décollées. Cette opération peut être réalisée à toute âge même si la demande est plus fréquente chez les jeunes enfants. Chez le jeune enfant, lors de la consultation le Dr Smarrito s’attachera à vérifier que la demande vient bien de l’enfant car en sens inverse, il pourrait le vivre comme une agression. Il n’est en revanche pas rare d’avoir en consultation des patients ou des patientes plus âgés souhaitant corriger les oreilles décollées même minimes.

      La chirurgie des oreilles décollées va associer plusieurs gestes en fonction de l’aspect anatomique de l’oreille de départ.

Bien souvent, l’aspect d’oreille décollée est caractérisé par un angle entre le crâne et le cartilage de l’oreille qui est trop ouvert ce qui donne un aspect plutôt écarté et très visible du pavillon de l’oreille de face. Cette anomalie est corrigée en plaçant des points à la partie postérieure de l’oreille, le cartilage est ainsi amarré au tissu rétro-auriculaire solidement et cela permet de ferme l’angle et ainsi de face, ne plus avoir de sensation d’oreilles trop visibles.

Associé à cette anomalie, il existe souvent un défaut de plicature de l’oreille. Si l’on regarde précisément à l’intérieur de l’oreille, il y a un relief qui est de forme convexe qui s’évase vers le haut et qui créer l’équivalent d’un demi tube. Souvent, cette anomalie anatomique donne un aspect d’oreille décollée assez proéminente sur le haut.

Les patients viennent en consultation en testant avec le doigt devant une glace et en rabattant en quelques sortes l’oreille vers l’arrière pour refermer un angle trop ouvert. Dans cette configuration, l’intervention nécessite une cicatrice postérieure qui n’est pas visible sur le devant de l’oreille qui permet par l’arrière de passer sur la partie antérieure du cartilage qui est râpé afin de créer un angle doux et qui quasi spontanément créer ce tube et cet aspect arrondi à l’intérieur de l’oreille. Pour maintenir le résultat, quelques fils sont ensuite placés pour stabiliser le résultat dans le temps.

Enfin, de nombreuses variantes existent au niveau de l’oreille comme par exemple un excès du cartilage à l’intérieur dit cartilage dit cartilage de conque qui peut être réséqué pendant l’intervention ou bien des anomalies de la bordure voire certaines torsions. Cela est à analyser en consultation car si certaines anomalies peuvent être corrigées d’autres nécessiteraient un travail de chirurgie réparatrice assez agressive avec des greffons de cartilage qui n’a pas lieu d’être dans une simple otoplastie.

Une consultation spécialisée nécessaire pour une otoplastie…

 

       Enfin, le lobule dans cette chirurgie peut être corrigé ou travaillé. S’il est excessif, il est possible d’enlever une partie et de la redrapper à la partie inférieure de l’oreille mais il faut s’attacher à garder une forme normale du lobule et ne pas donner l’impression d’un lobule plaqué en essayant de garder un arrondi naturel à la partie inférieure du lobule.

Un lobule trop proéminent en forme de téléphone lui est souvent plus difficile à corriger et des techniques existent avec des languettes de tissu postérieures mais là aussi la rançon cicatricielle peut être importante. Souvent cette anomalie est négligée mais il est enfin possible d’essayer de la corriger. Toute la difficulté de la correction du lobule tient dans le fait que le lobule est un tissu mou, il n’y a pas de cartilage en quelques sortes à amarrer pour créer un point fixe. Tout est travaillé sur le tissu mou ce qui rend cette correction beaucoup plus difficile. 

L’otoplastie est un geste précis, qui lorsqu’il est maîtrisé permet de corriger rapidement les défauts, permettant ainsi la réalisation de cet acte sous anesthésie locale sans aucune douleur.

Dans la plupart des cas, la satisfaction des patients en matière d’otoplastie est extrême d’autant que les suites sont souvent simples si l’on tolère quelques bleus pendant quelques jours. Le Dr Smarrito conseille d’ailleurs de ne pas couper court les cheveux pour pouvoir masquer la zone pendant une dizaine de jours. Les fils sont à enlever mais de manière très simple et si les complications existent, elles sont extrêmement rares. Il faut retenir parmi les complications existantes, les risques de cicatrices chéloïdes qui est plutôt fréquent sur les peaux foncés et à la période l’adolescence.

L’âge de l’intervention peut être précoce, 7-8 ans et là encore une anesthésie générale n’est pas nécessaire puis après l’adolescence et enfin à tout âge si un adulte souhaite avoir une coupe courte ou une adulte enfin pouvoir bénéficier d’attacher ses cheveux. La prise en charge si vous avez une assurance privé peut être effectuée par l’intermédiaire de l’assurance à la condition qu’il s’agisse d’un enfant. Dans le cas contraire, en l’absence d’une assurance privé ou un âge adulte, l’intervention sera à la charge du patient. Le Dr Smarrito reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire sur le sujet. Vous trouverez ci-joint, une séquence d’otoplastie.

En revanche, chaque photo après d’otoplastie est personnalisée puisque le patient peut ajuster le résultat en fonction de ses souhaits en consultation. Il est donc préférable pour simuler le résultat final de venir en consultation où le Dr Smarrito sera parfaitement à même de vous expliquer soit devant la glace soit par morphing informatique l’aspect probable de votre otoplastie.

 

Vidéos du Dr SMARRITO

Un aspect naturel des plis de l'oreille après otoplastie

Aspect naturel de l'hélix et antélix après otoplastie pour oreilles décollées

Une forme harmonieuse de l’hélix et l’antélix après otoplastie pour oreilles décollées.

L'avis de l'expert

Depuis 20 ans, je réalise l’otoplastie uniquement sous anesthésie locale.

L’opération dure en moyenne 45 minute, elle est peu douloureuse. Les soins opératoires se résument à prendre la douche et à désinfecter derrière l’oreille.

Suite à une étude non publiée que j’ai menée dans le service ou j’étais chef en chirurgie plastique enfantile (Hôpital St Vincent de Paul) : le bandeau n’est nécessaire que la première nuit !

 

Cicatrice d'otoplastie

Une cicatrice typique d'otoplastie derrière l'oreille.

Une cicatrice typique d’otoplastie derrière l’oreille.

Poser une question au Dr SMARRITO  ou prendre rendez-vous :

13 + 15 =

+ d’images sur les réseaux sociaux :