Titre H1

Sous titre H2

sous titre H3

           

La toxine botulique. La toxine botulique est un médicament réglementé par Swissmedic. De nombreuses marques existent, mais leurs publicités ne sont pas autorisées. (Citer le nom de la marque). La toxine est maintenant plutôt une protéine synthétisée est utilisée dans le domaine médical depuis de nombreuses années pour atténuer la contraction musculaire. Ainsi les médecins utilisent depuis de longue date la protéine de toxine botulique pour le strabisme, pour les dystonies, les contractions pastiques en cas d’amputation, les torticolis.  Plus récemment certaines indications ont été mise en avant comme le bruxisme (dents qui grincent), l’incontinence urinaire, les spasmes musculaires en cas de pathologie neurodégénérative et l’hyperhidrose, c’est à dire la transpiration excessive. En esthétique le but de l’injection de toxine botulique est d’avoir un aspect plus détendu, plus lisse, plus jeune de la peau. Ainsi elle est principalement utilisée dans les rides d’expression du front, des tempes, du contour des yeux mais aussi de la lèvre supérieure.

Comment se déroule une séance d’injections de toxine botulique, en pratique le chirurgien plasticien procède d’abord à une analyse du visage. Le visage est étudié au repos et en dynamique, en contractant le front, en souriant. Il est ainsi déterminé la présence de rides au repos et de rides d’expression. De même la force musculaire est évaluée et un choix est fait. Un choix est fait concernant la quantité de produit à injecter et les zones d’injections en fonction de l’action déterminées. L’injection est réalisée grâce à des micro-aiguilles qui se sont beaucoup améliorées au fil des années et qui ne font plus mal. L’injection est quasi indolore. Il est possible d’utiliser une crème anesthésiante mais celle-ci est devenue quasiment inutile. Entre 5 à 10 petits points d’injection sont réalisés en regard des zones concernées au niveau du muscle, en moyenne 3 pour la patte d’oie, 2 points pour chaque ride du lion et 5 à 6 points d’injection au niveau du front. La toxine diffuse ensuite environ un centimètre autour de l’injection, chaque séance dure en moyenne une quinzaine de minutes. En revanche en fonction du produit et de la marque il faut attendre pour certains 3 jours pour voir l’action. Pour d’autres produits il faut plutôt attendre 7 jours. Chaque produit à ses caractéristiques en fonction de la marque, mais aussi sa durée dans le temps. Nous privilégions au niveau du cabinet un produit qui agit plutôt en 7 jours mais qui en revanche à une durée prolongée. Quel est le résultat ? Au bout de quelques jours, les ride du lion et ceux de la patte d’oie s’atténuent, voire disparaissent en fonction du réglage déterminé. Il est noté que si la ride était profonde, il peut rester une cassure au niveau de la peau qui pourra bénéficier d’une technique dite en sandwich. La technique en sandwich consiste à injecter la toxine dans un premier temps et de revoir les patients à distance afin de combler cette cassure par de l’acide hyaluronique. Au final, même si cette procédure est classique il est assez rare d’avoir besoin de faire une retouche à 15 jours 3 semaines. Il est à noter que si le tonus latéral du muscle frontal prédomine il peut y avoir une ……. En chapeau de gendarme du sourcil. Dans ce cas précis la retouche est intéressante puisqu’elle permet d’apaiser la montée du sourcil grâce à un point d’injection supplémentaire. Les effets du botox sont quasiment immédiats (une semaine mais temporaires) avec en moyenne un effet de 4 à 6 mois, il faudra donc renouveler les injections 2 à 3 fois par an. Avec plus de 15 ans d’expérience du sujet, le Docteur Smarrito a constaté qu’au fil du temps l’action de la toxine se prolonge, en tout cas le muscle se met au repos, les injections sont alors plus espacées dans le temps.

sous titre H3

   Le paragraphe 2

Citation.

   Suite 

sous titre H3

         De plus,

Vidéos du Dr SMARRITO

Poser une question au Dr SMARRITO  ou prendre rendez-vous :

4 + 9 =

+ d’images Avant / Après :

+ d’images sur les réseaux sociaux :